Oh ça va j'vous vois venir hein !

Ok je suis allée me  faire bronzer les doigts de pieds en éventail en Rep Dom juste à côté d'Haiti là où la moitié de la population dépérit..mais bon ce genre de périple n'est pas sans risque .
Déjà tu te tapes 8 heures de vol pour aller jusqu'à Port au Prince en Haiti faire une escale de 1h30 sans descendre du zingue...là tu pries pour qu'il n'y ait pas un ou deux Tonton Macoute  qui montent te coller leur machette sous le nez....et tu redécolles pour 1/2 avant d'atterrir à St Domingue....bon c'est vrai on se demande à quoi elle sert cette escale à part te mettre les nerfs en boules...bon c'est pas tout ça maintenant tu as 3 heures de bus pour traverser l'île sur la seule route goudronnée du pays.....

Alors autant vous le dire c'est un miracle d'arriver en vie à l'hôtel...le code de la route n'existant pas on peut se doubler aussi bien à gauche  qu'à droite, rouler sans casque et rouler bourré, et éviter les chiens errants et les chèvres..;c'est comme super Mario sauf que là c'est pour de vrai ....mais on bon on est arrivés entiers...

Après une bonne nuit de sommeil il faut s'adapter , s'acclimater..ben oui faut pas oublier que chez nous il fait - 5 degrés, il gèle et qu'il fait 5 heures de plus ! Pff c'est trop dur les vacances au soleil...bon cela dit j'ai été jetlag pendant toute la semaine..c'est bien la peine de partir si loin...bref à peine adaptée qu'il faut déjà rentrer...et là c'est le boules ! On repart dans l'autre sens...

10h de vol...t'avais tellement chaud que tu es partie en tong et pantalon en lin ...résultat t'arrives à Orly sous la neige et tu rentres plus dans tes tongs car tes jambes ont doublé de volume..t'es à deux doigts de la phlébite..bon c'est pas tout ça mais ,il y encore 2h de voiture...et il neige  !!!

Et c'est là que ça se complique....depuis le retour t'as comme un truc dans le bide qui te gêne...ça gargouille mais rien de plus....RIEN DE PLUS.....VRAIMENT RIEN et c'est là le problème t'aimerais bien que l'espèce d'alien qui fait des saut périlleux dans ton intestin se barre mais il est malin, le bougre, il va pas  sortir par le froid qu'il fait.
mal-de-ventre3
....résultat tu  tiens 2 jours et tu appelles le doc...qui te dit d'attendre une journée de plus...et puis comme là t'es vraiment pas bien et que tu tords de douleur comme si tu allais accoucher tu finis aux urgences et là black out...tu t'écroules de tout ton long devant le guichet...au moins ils m'ont prise en charge tout de suite !
Après les questions et les contrôles d'usage ils décident donc de me coller sous perf d'anti douleur...et là je leur sors mes 4 feuilles A4 de produits contre indiqués et je sens comme qui  dirait un flottement, une incertitude....je me retrouve donc avec un pain de glace sur le ventre...ça au moins j'y ai droit....en attendant je les entends qui appellent le professeur à Paris pour savoir quoi faire....ils reviennent avec le produit miracle , le seul produit anti douleur puissant que l'on puisse donner à un myasthénique...sauf que moi je ne le suppporte pas..je les préviens que ça va pas être possible que je vais être encore plus mal avec ce truc..et là je me fais limite engueuler, j'suis trop stressée,  ma maladie n'est pas incompatible avec le tramadol, ça va me soulager...bref ils installent la perf...et une minute plus tard je leur repeins la chambre....ils enlèvent la perf et rappelle mon neuro....
Décision est prise  de me transférer en service de neurologie dans une autre clinique (chouette un tour en ambulance !)...pour un mal de ventre va comprendre.... mais au moins mon neuro sera là..... me voilà partie vers d'autre cieux  où je retrouve ma copine à ma moustache

 

et cette fois ci la chambre 282..je deviens une habituée et la bouffe est toujours aussi dégueu...ça tombe bien je ne peux rien avaler...parfait comme régime détox avant le printemps pour perdre les kilos superflus de l'hiver !

J'ai donc passé 6 jours avec des perf dans le bras et puis je suis rentrée chez moi.....côté diagnostic c'était plutôt compliqué...parasite, colique spasmodique, crise de mya.....le neuro penche pour la dernière solution....il m'a donc fait une jolie leçon de morale, il faut être patiente et pas arracher les perf dès qu'on a l'impression que ça va mieux, il faut se reposer (mais je reviens d'une semaine de vacance !!!) et arrêter de s'agiter(je creuse mon trou tout de suite où j'attends un peu ?....).bon le principal est que les douleurs ont quasiment disparu, donc comme une gentille petite fille je vais prendre mes cachetons jusqu'au bout et attendre que ça passe....jusqu'à la prochaine crise !